L’amour des parents est une grâce.

Moi, Jésus Amour
Ma fille, toi qui te donnes sans compter à tes frères et soeurs, sois mon enfant d’amour dans la Divine Volonté. Je bénis le jour où ton Père céleste t’a créée. Tu es moi, ma fille. Vis de moi, en moi, par moi. Ne sois plus toi. Je t’aime pour ton oui d’amour.

Oui, mes enfants de l’Amour, JE SUIS est bien en chacun de vous qui me donnez votre oui à l’Amour. Je ne puis agir en vous, mes enfants, que si votre oui est prononcé. Je vis en vous, je suis agissant en vous. Vous ne pouvez voir mon Agir; il est là près de vous, en vous. Je suis si puissant. Rien ne peut arrêter mon Agir. Mes enfants, donnez-moi votre accord, votre abandon à l’Amour. Je suis tout amour.

L’Amour est vivant, il est agissant. Tout vit en l’Amour. L’amour ne peut s’arrêter. Peut-on arrêter de grandir quand la vie est là, bien vivante? L’amour croît, s’épanouit. Tout est si beau quand l’amour règne dans votre vie! Donnez-moi votre vie. Moi, Jésus, je vous donnerai en échange le bonheur éternel.

Oui, mes enfants, je me répète encore une fois. Je ne m’arrêterai pas de me répéter, vous êtes si sourds! Vous ne cessez de vous enfoncer chaque jour dans vos habitudes de toujours vouloir dominer la vie de ceux qui sont près de vous.

Oui, regardez les parents! Ils mettent au monde un enfant qui a besoin de leur surveillance, leurs directives, leur protection. Ils dominent cet enfant par leurs biens matériels. Ils ne peuvent lui consacrer leur temps pour son éducation; ils le confient aux garderies afin de pouvoir s’offrir des biens matériels. L’amour en eux souffre de l’absence du parent.

Vous qui aimez vos enfants, croyez-vous sincèrement que les heures d’attente dans ce monde de cris vous remplaceront? Votre amour parental, votre attention, vos conseils, ne peuvent être remplacés par la vaillance d’une gardienne. Non, mes enfants, l’amour parental est une grâce qui vous est donnée à la naissance de votre enfant.

Mes enfants, réveillez-vous, cela est si nuisible pour vos enfants. Les jeux avec les autres enfants, cela les console extérieurement, mais la blessure intérieure est là, elle grandit, elle ne s’efface pas. Seul votre amour peut changer la situation, de même que votre présence durant tout le jour, non seulement au lever et au coucher.

Voyez les animaux. Ils prennent constamment soin de leurs petits jusqu’à ce qu’ils soient plus âgés; ils s’en éloignent alors avec prudence. Les petits acquièrent de la force pour être prêts à survivre dans un monde de convoitises alimentaires.

Mes enfants, je ne vous dis pas de renoncer à tous vos biens. Surveillez vos excès qui ne peuvent remplacer l’amour que vous devez à vos enfants. Voyez-les vieillir maintenant. Ils souffrent constamment d’un manque d’amour. L’amour est parti d’eux. Ils sont à la recherche de je ne sais quoi. Au plus profond d’eux, c’est votre amour qu’ils recherchent, ce qu’ils n’ont pas eu pendant leur enfance: l’amour, votre présence.

Chers parents, ce qui vous fait souffrir, c’est de ne pas être capables de renoncer à vos biens matériels afin d’accorder votre présence à vos enfants. Je sais qu’au fond de vous, vous les aimez, mais vous avez oublié votre vrai amour: celui qui donne, qui s’offre, qui s’abandonne pour vos enfants. Ce qui vous manque, ce sont les grâces qui vous rendront amour pour votre prochain.

C’est seulement en moi, mes enfants, que vous comblerez ce manque. Mes chers petits enfants, venez à moi, votre Jésus d’amour. Je vous veux heureux. En vous, je suis. Tournez-vous vers moi, là où se trouve le bonheur. Les plaisirs extérieurs ne peuvent pas vous combler. Il vous manque l’essence de la vie, moi, l’Amour.

Mes enfants, je suis celui qui vous manque: l’Amour. Oui, je suis celui qui est votre bonheur. L’Amour est si vivant qu’il crie en vous: «Donnez-moi votre 0ui à l’Amour.» Mon cri est fort, il ne fait pas mal, il est doux et bon à la fois. Je vous aime, mes enfants, je vous aime. Venez tous à moi. Je t’aime, ma fille d’amour. Va, signetoi. Amen.

Source: Amour pour tous les miens, Jésus – Volume 1, Message 96 (14 mai 2001), Par La Fille du Oui à Jésus, Les Éditions FJ

Anúncios

0 Responses to “L’amour des parents est une grâce.”



  1. Deixe um comentário

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s





%d blogueiros gostam disto: